Bienvenue sur Ahnif & Tamelaht

Installation de l’exécutif à l’APC Ahnif

apc.jpg                                     Retour à la case départ 

Le blocage des communes ne cesse d’être commenté par l’ensemble des citoyens des différentes localités de Bouira qui ont à subir cette contrainte résultant des derniers scrutins locaux.  

La commune d’Ahnif, à l’instar des autres communes, revient cette semaine sur le devant de la scène après que les autorités wilayales eurent refusé de valider la délibération émise au courant du mois passé se rapportant aussi bien à l’installation des vice-présidences délégués qu’aux différentes commissions constituant l’assemblée, nous a confirmé un élu de cette commune.

Il est à rappeler que la dernière réunion de mise en place de ces structures a vu l’installation de deux vice-présidents (1, FLN, 1, FFS), — outre l’installation d’un autre délégué chargé de la gestion de la localité d’Ighrem— en attendant la mise en place d’un autre pour la localité de Tamelaht, sur la base de l’article 17 du code communal, comme l’avaient  attesté à l’époque les élus du FFS qui se sont alliés au FLN (2 sièges), mais tout en ayant sur le dos l’opposition de 5 autres élus qui, par voie de conséquences, refusent d’y siéger pour motif de leur demande de participer à la gestion de la commune par la cession du maire (FFS) des deux vice-présidences à leur profit  et leur refus de voir le maire accaparer la présidence et aussi la vice-présidence ;  ladite cession a été catégoriquement refusée par l’actuel maire tout en arguant les équilibres régionaux entre localités. Entre-temps la commune risque d’être bloquée encore longtemps (sauf si les décisions émaneraient des pouvoirs publics) tout en pénalisant toute une population qui, du reste, ne cherche qu’à solutionner ses multiples difficultés quotidiennes.  Il a été remarqué un goût d’amertume, et de déception auprès d’une tranchede la population à l’égard de leurs élus en lesquels ils constatent non seulement l’absence d’un sacrifice au profit de la chose publique mais aussi la prise en charge de leurs aspirations comme étant le dernier de leurs soucis, nous font-ils remarquer avec amertume. 

  

Messad Kaci in , La Dépêche de Kabylie 

9 février, 2008 à 9:56


Un commentaire pour “Installation de l’exécutif à l’APC Ahnif”


  1. abderrahmane écrit:

    tamellaht est une région composée des villages suivants: ighil nait ameur,tiksrai,ighil nait rayou,vour el mel, ighzeroumeziav ,tameziavt, tikramtane et la gare de hnif.elle fut durant la guerre de libération une zone interdite a partir de mars 1958;ce qui poussa la population a s’exiler a alger dans les quartiers de bab el oued et climat dez france pour la majorité et belcourt pour quelques familles. le reste fut cantonné dans le camp militaire de el adjiva.a l’indépendance beaucoup de familles ont rejoint le bercail.nous attendons de la nouvelle équipe élue qu’elle se mette au service des citoyens en s »occupant de la renaissance de l »agriculture ,une meilleure alimentation en eau potable
    et une prise en charge convenable de la jeunesse par la formation professionelle (métiers artisanaux ) et une meilleure scolarisation

    Répondre


Laisser un commentaire